top of page

Vers l'interdiction des arômes pour la cigarette électronique??

Autant il est facile d'allumer sa première cigarette , autant arrêter de fumer est beaucoup beaucoup plus compliqué.

Selon les services d'aide à l'arrêt de la consommation de tabac, les fumeurs qui utilisent la cigarette électronique y arrivent à 64,9% contre 58,6% pour tous les autres substituts.

Pour les 3,2 millions de vapoteurs en France aujourd'hui le choix du e-liquide est une étape importante qui pourra aussi évoluer avec le temps et les envies.

De quoi parle-t-on alors lorsque l'on évoque l'arrêt des arômes de santé ou est-ce encore une manoeuvre d'un certain lobby pour mettre des bâtons dans les roues de la vape qui poursuit son chemin grâce principalement au professionnalisme des vendeurs en shops spécialisés...


Les arômes dans les cigarettes électroniques

Des cocktails de plus en plus élaborés, fruités: kiwi/banane verte/cactus, barbe à papa... gourmands: custard/fraise, palet breton...des centaines et des centaines de combinaisons pour rendre la vape plus agréable, moins rébarbative.

Mais aussi des goûts tabac, cigares etc...

Ces goûts sont des arômes naturels absolument sans répercutions sur la santé mais accusé d'amener les jeunes vers la cigarette???!!!


Le rapport du CNCT (Comité National Contre le Tabagisme)


La Puff, celle par qui tout arrive...

Ne nions pas l'effet de mode de cette petite cigarette jetable aux goûts acidulés de bonbons.

Toutefois, si comme dans la grande majorité des shops de cigarette électronique, la réglementation était respectée (même dans les bureaux de tabac, sur internet et dans les grands surfaces)... cette mode n'aurait touchée qu'un public majeur.


Et les autres vapoteurs dans tout cela?

Pour un certain nombre de vapoteurs, se sevrer de la cigarette traditionnelle , c'est aussi se passer du goût du tabac... d'ou le succès des arômes...

Ou tout simplement les liquides aromatisés sont une façon de ne pas se lasser, de tenir dans le temps et ... de réussir son sevrage tabagique


Que dit la CNCT

Plusieurs recommandations émanent de leur rapport avec notamment l'interdiction des arômes autres que celui du tabac pour l'ensemble des produits contenant de la nicotine...

Oups!!!


Q'en penser?

Les études montrent que 95% des vapoteurs européens utilisent au moins un autre arôme que celui du tabac.

Supprimer ceux-ci ne serait-ce pas les pousser tout simplement à repartir vers la cigarette traditionnelle?

Si on va un peu plus loin, ne garder que des arômes au goût de tabac n'est-ce pas l'assurance que ces derniers ne seront jamais sevrés et pourront repartir aisément chez leur buraliste?


Même si en effet, le sujet du tabagisme juvénile est une question à se poser, les analyses scientifiques de l'Observatoire des Drogues et de la Toxicomanie montrent que celui-ci connaît une chute sans précédent et que le risque que les jeunes tombent dans le tabagisme à subit une baisse de 40%.

Bref, à vous de juger.








27 vues0 commentaire
bottom of page